Que connaît-on vraiment du Panama à part son fameux canal et des chapeaux éponymes qui sont par ailleurs originaires d'Equateur? Pas grand chose finalement. Alors aller simple vers l'Amérique centrale pour découvrir ce petit pays qui s'étire tel un serpent entre la Mer des Caraïbes et l'Océan Pacifique. Les sites les plus intéressants se situent à l'ouest du Panama entre villes bouillonnantes, jungle épaisse et plages sauvages. Départ pour Panama City (ou Ciudad de Panama), la capitale du pays, qui rassemble à elle-seule un tiers des 3,8 millions de Panaméens. Centre financier mondial au riche passé historique, cette métropole est entourée par un dense forêt tropicale qui pénêtre au plus près du centre-ville. 

P1090650

P1100018

P1090646

Panama City small

P1090645

P1090651 

Canal 2 

a canal

Canal 

Avec sa skyline hérissée de gratte-ciels plus vertigineux les uns que les autres, Panama City prend vite des airs de Hong Kong. Il faut dire que la capitale du Panama rassemble un nombre impressionnant de banques. Peu étonnant pour un pays à la fois paradis fiscal et pavillon de complaisance. Raison pour laquelle le Panama possède la plus grosse flotte marchande au monde! Et tout ceci n'aurait pas été possible sans son célèbre canal, qui fête d'ailleurs le centennaire de sa construction cette année. Pour le visiter il faut juste sortir de la ville pour aller aux Ecluses de Miraflores et assister aux va-et-vient ininterrompus des porte-containeurs et autres paquebots venant de tous les horizons. Le musée du Canal est passionnant et offre un aperçu complet de l'histoire de ce qui fut considéré, à son inauguration, comme la 8ème merveille du Monde.

P1090618

cat panama

P1090596

a tour

P1090609

Bougainvillier

P1090644 

Et si la modernité des tours de bureaux vous oppressent un peu, n'oublions pas que Panama City est aussi une ville d'Histoire. Fondée en 1519, les plus anciens bâtiments ont été largement détruits par les attaques de corsaires au XVIIème siècle. La vieille ville (Casco Viejo) s'est donc peu à peu déplacée à l'ouest sur une étroite péninsule. Les amoureux d'architecture adorerons les innombrables hôtels particuliers et églises coloniales qui se pârent de rose, de bleu, de jaune ou de rouge. Le quartier est en pleine rénovation et beaucoup de bâtiments ont retrouvés leur lustre d'antan. On trouve plusieurs musées, des cafés et des boutiques. De quoi faire une halte des plus agréables à l'ombre des acacias et des camphriers.

Ecorces

P1090964

araignée

Jungle

P1090980 

Comme je vous le disais Panama City est l'un des rares villes dans le Monde à pouvoir se targuer d'accueillir une jungle tropicale à ses portes. Il existe plusieurs zones de forêts primaires, mais la plus simple d'accès est comprise dans le Parque Natural Metropolitano qui s'étend au nord-ouest de la capitale. Plusieurs sentiers pénêtrent dans la selva et permettent d'observer singes, opposums, coatis (proches parents des ratons laveurs), toucans, perroquets et autres créatures plus ou moins sympathiques... Au sommet un point de vue est l'occasion de voire les gratte-ciels tout proches en contrebas. Le contraste est étonnant.

P1090652 

P1090658

P1090659

P1090674

P1090667

P1090722 

Entre Panama City et les montagnes de l'ouest du pays, les paysages de côte Pacifique connaissent une saison sèche plutôt marquée alors que de nombreuses plages sont réputées pour leurs rouleaux. Parmi les villes intéressantes on retrouve Nata et San Francisco, connues pour leurs églises baroques aux façades blanches avec leurs intérieurs outrageusement décorés. Beaucoup d'arbres sont en fleurs à cette période de l'année, offrant des paysages superbes et quasiment oniriques...

P1090818

cake 

a boqete

 tamarillos

P1090849 

P1090832

plante

pg_175462470

P1090793

P1090848

P1090851

Longer la côte Pacifique vers l'ouest c'est aussi s'approcher du Costa Rica et de la Cordilière de Talamanca. Cette chaîne de montagne partage l'ouest du Panama dans toute sa longueur. C'est dans la petite ville de Boquete que vous pourrez trouver tout ce qu'il faut pour préparer vos excursions dans les nombreuses réserves naturelles des alentours. La ville est elle-même charmante, le climat y est doux, voire frais le soir, et c'est devenu au fil des années un lieu de retraite privilégié des Nord-américains. C'est dans ces montagnes qu'on produit d'ailleurs l'un des meilleurs cafés au monde. Pour vous en convaincre rien ne vaut un détour à la Ceiba Bakery pour y déguster votre café con leche avec des cinnamon rolls et autres carrot cakes délicieux! Si vous avez l'occasion de goûter les tamarillos n'hésitez pas. Ces fruits possèdent un goût étonnant à mi-chemin entre la tomate et la mangue. Mais Boquete c'est aussi et avant tout le Parc national du Volcan Barú, point culminant du pays avec ses 3474 m. La jungle souvent noyée sous la brûme offre une nature luxuriante où lianes, orchidées, broméliacées et autres lichens recouvrent chaque centimètre carré disponible. Beaucoup d'animaux vivent - discrètement - dans ces forêts. Le plus emblématiques de tous est le Quetzal. Ce fabuleux oiseau émeraude et rouge sang possède une queue deux fois plus longue que son corps et était vénéré des Mayas et des Aztèques.

elvalle 

P1090928

boue

tanager

femme

P1090937 

P1090947

mont

P1090951

Plus près de Panama City mais toujours dans les montagnes, El Valle semble être un petit havre de paix non loin d'une côte Pacifique souvent prise d'assaut par les touristes. Nichée au creux d'une caldeira éteinte depuis bien longtemps, cette petite ville accueillent les Panaméens fortunés de la capitale qui y possèdent de nombreuses villas, souvent entourées de superbes jardins. Mais El Valle est aussi connue pour ses eaux thermales "Pozas termales" où l'on peut se couvrir de boue et de délasser dans des eaux à 35°c sous le chant des oiseaux. Si vous vous trouvez au Panama la dernière semaine de février vous aurez la chance d'assister au carnaval et de voir les Panaméennes porter la traditionnelle pollera, souvent cousue main.

P1090687

P1090486

P1090707

butterflies 2

P1090487

Fleurs

P1090492

P1090544

Singe hurleur 

heliconia 

P1090502

Pour finir notre périple, descendons des montagnes pour atteindre la côte Caraïbes. Beaucoup plus humide que son pendant Pacifique, cette partie du pays offre des forêts luxuriantes et des plages paisibles de sable fin. On y retrouve les îles les plus prisées du Panama comme Bocas del Toro ou l'archipel des San Blas. C'est à côté de la deuxième ville du pays, Colón, que se dresse les anciennes fortifications de Portobelo, construites en 1597 et classées à l'UNESCO. Cette région appelle à la détente dans les jardins tropicaux, à l'ombre des cocotiers en essayant d'observer les singes hurleurs dont on n'entend souvent que le cri grave dans les frondaisons. C'est ici que s'arrête notre escapade panaméenne, sous un superbe coucher de soleil...