Riri-cuisine

21 juillet 2014

Tartelette fraises-citron vert

P1120026 

Cela faisait un petit moment que j'avais envie de vous proposer une recette avec des fraises. En effet s'il y a bien un fruit que j'adore c'est la fraise. Pourtant c'est également un produit dont on ne peut finalement que profiter sur un courte période pour savourer les meilleurs fruits. Il était donc temps que je mette en ligne ce dessert que j'ai dégusté dans un restaurant marseillais. Le contraste entre la douceur sucrée de la fraise et la puissance du citron vert forme un très beau duo. Pour 6 tartelettes. 

Ingrédients

- 500 g de fraises
- Sucre glace.

Croûte 

- 200 g de petits beurres
- 120 g de beurre
- 1 cuil à soupe d'eau.

Garniture

- 250 g de mascarpone
- 1 citron
- 1 citron vert
- 1 oeuf
- 100 g de sucre
- 10 g de farine.

1 - Croûte: Mixer les petits beurres finement et y ajouter le beurre fondu et l'eau. Bien mélanger. Tasser ce mélange dans des moules à tartelettes en faisant des bords de 2-3 cm de haut environ. Mettre au frais 10 min, puis enfourner 15 min dans un four préchauffé à 180°c. Mettre au frais jusqu'à ce que les croûtes soient bien fermes et les démouler très délicatement en décollant les bords avec une pointe de couteau. 

2 - Garniture: Zester et presser le citron vert et jaune. Mettre le jus, les zestes, l'oeuf, la farine et le sucre dans une casserole. Bien mélanger et laisser cuire à feu doux en remuant au fouet jusqu'à ce que le mélange soit épais et crémeux. Mettre au frais. Une fois froid détendre ce mélange avec le mascarpone petit à petit à l'aide d'une spatule jusqu'à l'obtention d'un glaçage bien lisse. 

3 - Mettre la garniture dans une poche à douille et garnir les fond de tartelettes. Équeuter et couper les fraises en 2 ou 4 selon leur taille et les disposer sur la garniture. Saupoudrer généreusement de sucre glace. Mettre au frais 20 mn avant de servir. 

nhthvhfjk

P1120053

P1120027

Paris 2009 053

P1120030 

Photos - personnelles - Jardin des Serres d'Auteuil. Paris. 

Posté par riri-cuisine à 17:23 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


17 juillet 2014

Poulet rôti aux légumes caramélisés

P1120015

Je vous emmène encore une fois dans le sud avec cette jolie recette généreuse, qui sent bon l'été! A mi-chemin entre la ratatouille et le poulet basquaise ce plat très facile à réaliser fera un malheur sur votre table, accompagné avec un riz blanc tout simple. La touche mystère vient de la sauce soja, un ingrédient qui peut paraître ici incongru mais qui ajoute une note fumée et sucrée parfaite pour adoucir l'acidité des tomates. Pour 4-6 personnes. 

Ingrédients

- 1 poulet (1,2 kg)
- 1 grosse aubergine
- 3-4 tomates
- 4 gousses d'ail non pelées
- 2 brins de thym
- 1 feuille de laurier-sauce
- 3 cuil à soupe de sauce soja
- 2 cuil à soupe d'huile d'olive
- 1 cuil à soupe de sucre
- Sel, poivre. 

1 - Diluer le sucre dans la sauce soja. Couper les tomates en quartiers. Couper l'aubergine en tranches épaisses, saler et laisser dégorger. Découper le poulet en six parties: deux blancs, deux cuisses et deux ailes. Essayer de récupérer le maximum de chair sur la carcasse. Couper les tomates en quartiers. Faire chauffer la moitié de la huile d'olive et faire colorer le poulet sur toutes les faces jusqu'à ce qu'il commence à dorer. Saler et réserver.

2 - Bien éponger les aubergines avec de l'essuie-tout et faire chauffer l'huile d'olive restante. Faire revenir les aubergines sur les deux faces pour qu'elles colorent légèrement. Réserver. Dans un plat allant au four répartir le poulet, les aubergines, les tomates, l'ail, le thym et le laurier-sauce. Poivrer. Napper le tout de sauce soja. Enfourner environ 1 h dans un four préchauffé à 220°c. Ne pas hésiter à retourner la viande pour qu'elle dore uniformément. Laisser reposer 10-15 min avant de servir, ça n'en sera que meilleur. 

flowers

Gineste (68) 

Poulet légumes four (1)

Photos - personnelles - Col de la Gineste, Marseille. 

Posté par riri-cuisine à 20:18 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 juillet 2014

Le Liebster Award !

Bonjour !

Cette semaine j'ai été tagué par Chocopralin

Le Liebster Award est attribué par un blogueur/une blogueuse, cela permet de découvrir de nouveaux blogs, et de dévoiler un peu de la personnalité de ses auteurs.

Les p'tites règles du Liebster Award :

- Écrire 11 choses sur soi

- Répondre aux 11 questions posées par le tagueur/la tagueuse

- Poser 11 autres questions pour les personnes qu'on va taguer

- Taguer 11 personnes (de préférence des blogs pas trop connu pour les faire découvrir)

- Prévenir les 11 personnes taguées en leur laissant un ptit com' sur leur blog


Les 11 choses sur moi :

1/ Quand j'étais petit je rêvais de faire paléontologue ou zoologiste. 

2/ Ce que je déteste le plus : j'hésite vraiment entre le masseur de tête, l'eau d'amande amère ou les asticots. Les trois me crispent à peu près autant...

3/ Concernant mes lectures si je devais en choisir deux, ce serait soit la trilogie de Stiegg Larsson: Millenium ou la collection des livres Harry Potter

4/ Je suis carrément salé! 

5/ J'aime beaucoup lire, dessiner, surfer sur le net (souvent sans but ^^) et jardiner.

6/ Un peu régressif, mais je dirai Jumanji.

7/ Je suis saisonnier donc à part travailler j'essaye d'en profiter pour faire un bon paquet d'apéro au soleil couchant ^^! 

8/ Je suis moins fan de recettes que de traditions culinaires donc sans hésiter les Culinaria des Editions Könemann. 

9/ Je trouve qu'un bon curry au lait de coco est infiniment réconfortant. Concernant les desserts je dirai une part de cheesecake vanille/spéculoos avec un coulis de fruits rouges. 

10/ Les plats cités au dessus, mais parfois un bon sandiwich avec du comté et du jambon cru et un soda glacé, ça fait du bien...

11/ Je ne saurais pas que te conseiller, ton blog c'est ton âme un peu finalement et je pense que c'est à toi de le remplir comme tu le veux, d'autant plus qu'il est très agréable d'y flâner avec tes bonnes recettes de pâtisserie.


Les 11 questions sur lesquelles j'ai été tagué: 

1/ Quel métier rêviez-vous de faire quand vous étiez petit(e) ?

2/ Quelle est la chose que vous détestez le plus (objet, aliment, bestioles etc...)

3/ Quels sont vos 2 livres préférés ?

4/ Etes vous plutôt sucré ou salé ?

5/ A part cuisiner/pâtisser, qu'aimez-vous faire ?

6/ Quel est votre film préféré ?

7/ Qu'allez vous faire pendant vos vacances d'été ?

8/ Quel livre de cuisine recommanderiez-vous ?

9/ Quel est votre plat/dessert préféré ?

10/ Que mangez et/ou buvez-vous pour vous réconforter ?

11/ Qu'aimeriez-vous lire/voir de plus sur mon blog (astuces, recettes particulières, détails ou autres...)

De mon côté je vais sélectionner les blogs suivants:

Macaronette et cie

120 Street Cook

Au gré du marché

Bombay-Bruxelles

Je suis un petit cuisinier

La petite banane

Les Délices de Marina

Qu'est-ce qu'on mange ce soir

Recettes d'une chinoise

A table Juliette!

Chez Becky et Liz

Avec les questions suivantes:

1/ Est-ce que votre métier est en rapport avec votre passion de la cuisine ?

2/ Quelle est l'épice que vous utilisez le plus en cuisine?

3/ Quel est le livre de cuisine dont vous ne pouvez pas vous passer ?

4/ Quel est votre cuisinier préféré ?

5/ Et sinon vous aimez faire quoi quand vous n'êtes pas dans la cuisine ?

6/ Est-ce que vos origines influencent vos recettes de tous les jours ?

7/ Qu'allez vous faire pendant vos vacances d'été ?

8/ Où habitez vous ?

9/ Quel est votre dessert préféré ?

10/ Quelle est la recette que vous préférez faire lorsqu'il y a des invités ?

11/ Qu'est-ce que vous appréciez le plus sur mon blog ?

Posté par riri-cuisine à 23:43 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2014

Scones aux raisins secs

Scones (7) 

Est-il possible d'imaginer pour un britannique pur souche un tea time sans scone? Et si pour nous français ces petits pains peuvent sembler bien simples c'est parce que vous ne les avez pas encore goûtés à la sortie du four avec du beurre et de la confiture: un vrai délice! Mais sous son apparente simplicité un scone pour être bon nécessite pas mal de technicité, qui pourrait se résumer en trois points: 

- La pâte ne doit jamais chauffer car le beurre doit rester ferme jusqu'à la cuisson
- La pâte ne doit pas être trop travaillée, car si elle devient élastique les scones seront durs
- Le four doit être parfaitement préchauffé pour que les scones soient saisis et qu'ils gonflent bien.

Au delà de ça, ce n'est pas une recette très compliquée. Concernant les emporte-pièces, le mien faisait 8 cm de diamètre ce qui donnent des scones de belle taille. Les Anglais les accompagnent souvent de clotted cream (comprendre crème coagulée) qui est préparée en faisant chauffer du lait entier à feu très doux pendant plusieurs heures. Vous obtenez ainsi une crème dense proche du mascarpone au goût très riche. Sinon pas de panique, une bonne noix de beurre fera parfaitement l'affaire ^^! Pour 14 scones.

Ingrédients

- 600 g de farine + pour le plan de travail
- 250 g de beurre froid coupés en dés
- 75 g de sucre
- 2 oeufs
- 20 cl crème liquide 30% de MG
- 5 cl de lait
- 1 sachet et 1/2 de levure
- 2 cuil à soupe de raisins secs
- 1/4 cuil à café de sel.

1 - Humidifier les raisins secs dans un bol d'eau chaude pendant 20 mn. Mélanger la farine avec la levure, le sucre et le sel. Y ajouter le beurre et bien malaxer le tout pour obtenir un mélange sablé. Mettre au frais 10 mn. Fouetter la crème, le lait et les oeufs et mettre ce mélange au frais 10 mn également. Mélanger les deux préparations et malaxer la pâte sur un plan de travail fariné sans trop la travailler. Incorporer les raisins secs bien égouttés. La remettre au frais 10 mn. 

2 - Étaler la pâte sur 2 cm d'épaisseur et découper les scones à l'emporte-pièce. Les disposer sur une plaque et les enfourner pour environ 15 min dans un four préchauffé à 200°c. Les déguster tièdes avec de la confiture, du beurre et/ou de la clotted cream. 

Scones (4)

Barret, Jardin et Forêts 035

Scones (8)

Scones (6)

,vdvknf

Scones (5)

Photos - personnelles - Fleurs du jardin et des champs, Barret-sur-Méouge

Posté par riri-cuisine à 23:52 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 juillet 2014

Spaghetti au thon et aux olives vertes

Spaghetti au thon (3)

J'aime ce genre de recettes sans prétention auxquelles on ne penserait pas forcément mais qui pourtant se révèlent tout bonnement délicieuses et terriblement réconfortantes. C'est le cas de ces spaghetti toutes simples napées d'une riche sauce au thon et aux olives vertes préparées par ma mère et qui ont fait l'unanimité! Je ne pouvais pas résister: il fallait que je la mette au plus vite sur ce blog. De quoi vous donner envie de redécouvrir le thon en boîte... Pour 4 personnes. 

Ingrédients

- 400 g de spaghetti
- 140 g de thon au naturel égoutté
- 50 g d'olives vertes dénoyautées
- 1 petit oignon émincé
- 1 gousse d'ail finement hachée
- 1 feuille de laurier-sauce
- 1 brin de thym
- 20 cl de crème liquide
- 1 cuil à café bombée de concentré de tomate
- 1 cuil à café de sucre
- 2 cuil à soupe d'huile d'olive
- Sel, poivre.

1 - Émietter le thon finement à la fourchette. Couper les olives en morceaux. Dans un poêle faire chauffer l'huile d'olive et faire colorer l'oignon et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Ajouter le concentré de tomate, les olives, le sucre, le thym et le laurier-sauce. Saler, poivrer et allonger la sauce avec un filet d'eau. Bien faire mijoter le tout à feu doux et à couvert.

2 - Dès que la sauce a bien épaissi ajouter le thon et continuer la cuisson 5 min. Incorporer la crème. Laisser cuire à feu doux pendant encore 5 min. Réserver. Faire cuire les spaghetti dans un volume d'eau salée à ébullition jusqu'à ce qu'elles soient al dente. Retirer le laurier-sauce et le thym de la sauce, ajouter les spaghetti et servir sans attendre avec un peu de parmesan râpé. 

a casss

Portmiou (26) 

Spaghetti au thon (2)

Photos - personnelles - Calanque de Port-Miou, Cassis



28 juin 2014

Cassis In Blue

Lorsqu'on découvre Cassis, on a l'impression d'être envahi, plus qu'ailleurs, par une couleur bleue, tenace et pénétrante. Le turquoise de ses calanques, le lapiz de ses côtes, le cobalt des façades et des portes... Tout ici appelle à l'apaisement. Je vous emmène donc visiter cette petite ville à deux pas de Marseille qui annonce, par sa nonchalance, les premières heures de l'été. Commençons d'ailleurs parce que fait la réputation de Cassis, plus que tout: ses Calanques.

a cas2

Flower

Portmiou (35)

Portmiou (37)

Portmiou (80)

Portmiou small

a cas

Portmiou (71)

Portmiou (56) 

Portmiou (44)

a po

En réalité, malgré sa renommée, Cassis possède une seule vraie calanque: Port-Miou. Mais pour sa défense elle s'étire sur presque un kilomètre, accueillant un petit port de plaisance où les voiliers et autres yachts voguent avec lenteur sur ses eaux cristallines. D'ailleurs cette unique calanque n'empêche pas les baigneurs d'être nombreux à se prélasser à proximité directe de la ville, sur des aplombs rocheux qui s'enfoncent dans une mer d'un bleu profond. Mais Cassis ne se résume pas uniquement à la baignade, bien au contraire. Le vieux centre de cette ville entièrement tournée vers la mer offre un dédale de ruelles et de places où il fait bon se balader.

Cassis (32)

a3

a1

Cassis (42)

Cassis (95)

a4

Cassis (55)

a7

a cas 5

Cassis (56)

a8

Cassis (64)

a9

a12

Cassis (37) 

a cas 0

Cassis (49)

Le centre ancien de Cassis promet de jolies promenades avec ses ruelles aux couleurs lumineuses, ses parcs noyés sous l'épais feuillage des platanes et son port où les vieilles embarcations se balancent calmement face aux touristes venus se rafraîchir dans les bars qui entourent les quais. Et si Cassis a bien les pieds dans l'eau, elle peut prendre de la hauteur lorsqu'on se dirige vers la route des Crêtes. Cette voix sinueuse grimpe tout en haut du Cap Canaille et fait partie des Falaises de Soubeyrannes. Formant un mur de presque 400 m d'altitude juste au dessus de la mer, ces montagnes abruptes se couvrent parfois d'une chape de brouillard aussi dense que passagère.

Cassis (134)

Cassis (140)

b5

Cassis (111)

b1

Cassis (135)

b2

Cassis (130)

La vue au sommet et par temps clair est hallucinante, mais attention, en quelques pas vous pourrez vous retrouver au bord d'une falaise de 300 m de haut sans la moindre protection. Regardez donc où vous mettez les pieds... Même si cela ne doit pas vous empêcher de contempler ce panorama grandiose sur lequel s'achève notre promenade à Cassis.  

Posté par riri-cuisine à 23:26 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 juin 2014

Pain torsadé au pesto-parmesan

Torsade pesto (1)

Avec un peu d'imagination et un bocal de pesto à finir, on peut faire des merveilles! J'adore cette recette de pain au lait que j'ai déjà utilisé pour faire une brioche tressée chorizo-oignon frit ou encore un couronne safran-abricots secs, pour Noël. C'est une recette très simple et qui permet plein de variations, au fil de vos envies. Pour 10-12 parts. 

Ingrédients

- 360 g de farine
- 20 cl de lait
- 20 g de beurre fondu 
- 5 g de levure de boulanger sèche 
- 1 cuil à soupe de sucre et de pesto alla Genovese
- 2 cuil à café de jus de citron
- 1 cuil à café de parmesan
- 1/2 cuil à café de sel.

Diluer la levure dans le lait tiède et y ajouter le beurre fondu, le sucre, le jus de citron et le sel. Bien mélanger. Ajouter la farine et pétrir jusqu'à obtenir une pâte lisse, homogène et élastique. Diviser la pâte en deux boudins d'environ 40 cm de long. Les aplatir et sur l'un de ces boudins étaler le pesto, puis le couvrir par l'autre boudin de pâte. Torsader le tout pour obtenir un unique boudin bien cylindrique et le rouler pour avoir une couronne. Couvrir d'un linge humide et laisser monter 50 min dans un pièce chaude. Une fois que le pain est bien monté, le parsemer de parmesan et enfourner 15 min dans un four préchauffé à 200°c. Couvrir un linge humide à la sortie d'un four pour qu'il reste moelleux en refroidissant. 

Torsade pesto (7)

P1110934

P1110888

Photos - personnelles - Pétunia et agapanthe. 

Posté par riri-cuisine à 17:14 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 juin 2014

Porc sichuanais aux litchis

Porc litchis sichuanais (3) 

Voici encore une recette qui me taraude depuis un moment. En effet en tant que lecteur assidu du blog de cuisine chinoise Red Cook, je suis tombé sur un article passionnant traitant des spécialités sichuanaises parmi lesquelles se trouvait un porc aux litchis apparemment bien mystérieux. Il n'en fallait pas plus pour piquer ma curiosité. Souvent appelé la "Corne d'abondance de la Chine" pour sa riche production agricole, le Sichuan possède une des cuisines les plus distinctives et épicées du pays. Le piment y est à l'honneur au côté du poivre du Sichuan, offrant des saveurs uniques. Ce dernier alias Zanthoxylum piperitum est en fait un petit arbre épineux de la famille des agrumes et possède une saveur pétillante, résineuse et très fraîche. Tout comme le litchi et la badiane - qui compose le cinq épices chinois - il est originaire du Sichuan. Il ne manquait plus qu'une pointe de piment fort pour rester dans le thème et vous offrir un plat très parfumé et original. Pour 6 personnes.

Ingrédients

- 800 g de côtes d'échines (650 g une fois désossées)
- 550 g de litchis avec leur sirop
- 2 oignons
- 2 gousses d'ail hachées
- 2 cuil à soupe d'huile végétale
- 1 cuil à soupe de gingembre haché
- 1 cuil à café de poivre du Sichuan
- 1/2 cuil à café de piment fort
- 1 pincée de 5 épices chinois
- Sel.

Sauce

- 4 cuil à soupe de sauce soja
- 2 cuil à soupe de sauce au piment doux
- 1 cuil à soupe de vinaigre de riz et de sucre
- 1 cuil à café d'huile de sésame.

1 - Désosser le porc et le couper en gros cubes. Égoutter les litchis en conservant le sirop. Faire griller le poivre du Sichuan à sec dans une poêle et le piler finement. Couper les oignons en 8. Mélanger tous les ingrédients de la sauce. Dans un wok ou une cocotte faire chauffer une cuil à soupe d'huile et faire légèrement colorer le porc sur toutes les faces. Réserver.

2 - Faire chauffer l'huile restante et faire revenir l'ail et le gingembre, puis dès qu'ils colorent, ajouter l'oignon et continuer la cuisson 2 min en mélangeant. Ajouter le porc, le poivre du Sichuan pilé, le piment et le 5 épices chinois. Arroser avec la sauce et le sirop des litchis. Saler légèrement et laisser cuire à feu doux jusqu'à ce que la viande soit fondante. Ajouter les litchis et continuer la cuisson pendant 10 min. Si la sauce est trop épaisse rajouter un filet d'eau car elle doit rester un peu liquide. Servir avec du riz thaï. 

Porc litchis sichuanais (2)

Cymbid

Porc litchis sichuanais (4) 

Photo - personelle - Cymbidium, Orchidées Michel Vacherot. Pugens-sur-Argens.

Posté par riri-cuisine à 00:15 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 juin 2014

Pana cotta au poivre blanc du Sarawak, litchis & fruits rouges

P1110717 

Il arrive parfois lorsqu'on cuisine souvent, de se retrouver face à un ingrédient que l'on rêve d'expérimenter mais sans savoir comment s'y prendre. Ce fut le cas lorsqu'on m'a ramené une jolie boîte renfermant une épice pour le moins énigmatique: le poivre blanc du Sarawak. Région malaise située au nord-ouest de Bornéo, Sarawak est couvert en grande partie de jungles sauvages, qui s'amenuisent malheursement vite face aux cultures de palmiers à huile, comme je vous en parlais dans mon dernier article sur la Malaisie. Et parmi toutes les plantes que l'on cultive sous le climat équatorial de cette région, on retrouve notre fameuse épice, qui n'est d'autre qu'une variété du fameux Piper nigrum, comprendre "poivrier noir". Fermenté, ce poivre prend alors des notes riches et doucereuses qui offrent un parfum assez unique. J'ai donc joué le tout pour le tout et j'ai décidé d'en faire une pana cotta délicatement épicée au final, qui se marie bien à la douceur légèrement acidulée des fruits rouges et des litchis. Pour 6 pana cottas. 

Ingrédients

- 250 g de fraises
- 150 g de litchis au sirop, égouttés
- 50 g de framboises
- 1 cuil à soupe de sucre.

Pana cotta

- 50 cl de crème liquide 30% de MG
- 10 cl de lait entier
- 75 g de sucre
- 3 feuilles de gélatine (6 g)
- 1 cuil à soupe de poivre blanc du Sarawak.

1 - Pana cotta: Faire ramollir la gélatine dans un volume d'eau froide. Faire chauffer le lait jusqu'à ce qu'il frémisse et le verser sur la gélatine bien égouttée. Bien mélanger jusqu'à dissolution complète de cette dernière. Faire chauffer la crème avec le sucre et le poivre blanc du Sarawak, concassée. jusqu'à ce qu'elle frémisse. La passer au chinois pour enlever le poivre et ajouter la crème au lait. Bien mélanger, répartir dans des verrines. Mettre au frais jusqu'à ce que les pana cottas aient bien pris, soit au minimum 4h. 

2 - Equeuter et couper les fraises en deux. Les mettre avec les litchis et les framboises dans un saladier avec le sucre. Laisser reposer 15 min. Répartir les fruits sur les pana cottas et servir sans attendre. 

P1110718

Poivre de Sarawak (1)

pan2

PP2

Posté par riri-cuisine à 18:53 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 juin 2014

Épopées provençales et montagnardes

Alors que le temps est au beau fixe depuis un petit moment déjà, j'ai eu l'occasion de prendre quelques jours pour aller dans l'arrière-pays et découvrir une Provence que je connais finalement assez peu. Pour commencer cette balade direction Gréoux-les-Bains. Située dans les Alpes de Haute-Provence à la lisière du Var, cette petite ville est le paradis des curistes qui envahissent le coin dès les beaux jours. En effet la ville est connue pour avoir abrité des thermes dès l'Antiquité romaine, et depuis les lieux de cures assurent la renommée de cette charmante bourgade ensoleillée. 

g3

a6

P1110027 

P1110050

g2 

g4 

a01

P1110070

Rien de vaut de déambuler calmement dans ses ruelles colorées et s'assoir en terrasse pour boire un café Aux Douceurs de Charlotte. Ce petit salon de thé propose une large sélection de biscuits faits maison aux accents du Sud: navettes à l'anis, croissants à la fleur d'oranger, sablés thym-citron... Un délice! Plus au nord, dans les Hautes-Alpes, je renoue les liens familiaux, à Barret-sur-Méouge. Situé au creux des gorges éponymes, où est passé le Tour de France 2013, ce petit village est entouré de montagnes escarpées, où je me plaît à me promener au milieu des fleurs sauvages et des pins...

Juin Barret (1)

aa1

Juin Barret (69)

Juin Barret (125)

Juin Barret (85)

Juin Barret (60) 

aa2 

Juin Barret (77)

Juin Barret (107)

Juin Barret (4)

En feuilletant quelques vieux livres quel plaisir de picorer au passage de belles cerises presque noires et délicieusement sucrées, ramenées du Vaucluse. C'est d'ailleurs dans ce département que je vous amène pour la suite de cette balade. Avec ses façades crème et ses ruelles fleuries Saint-Saturnin-lès-Apt est un joli préambule vauclusien. Perché sur une butte à 350 m d'altitude, ce village possède une série de fortifications médiévales qui contrastent avec la douceurs des entrées noyées sous les vignes et les rosiers. 

a8

a4

a1

P1110258

a6

P1110247 

a2

P1110266

Niché au coeur du Lubéron, la ville perchée de Roussillon doit sa renommée à ses carrières d'ocres. Le précieux minerai, teinté par des oxydes ferreux, a été largement utilisé dans ce village dont les bâtisses se parent d'orange, de jaune ou de rouge sombre. Un vrai régal pour les yeux! 

b6

b7

b4

b3

b5 

r1 

Ses rues sinueuses grimpent tout en haut du village offrant des vues panoramiques à couper le souffle sur la vallée en contrebas dont émergent ci et là les falaises rousses du Sentier des ocres. A seulement un jet de pierre de là, l'imposante cité de Gordes siège sur un roc à quelques 630 m d'altitude. Entièrement construite en pierres blanches, Gordes a l'honneur d'être classé parmi les Plus Beaux Villages de France tout comme Roussillon ci-dessus. 

P1110314 

c1

c6

P1110318

c3

Au sommet du village le superbe Château de Gordes, construit au XIème siècle, accueille entre autre un musée et une salle à manger flanquée d'une monumentale cheminée construite à la Renaissance. De retour dans les Hautes-Alpes, une petite escapade nature pour finir. Tout comme Barret-sur-Méouge, la petite ville de Laragne n'a pas forcément grand chose à offrir en soi. Mais ses environs promettent de belles randonnées. Au bord des Gorges de la Méouge s'étirent en effet une série de crêtes abruptes particulièrement réputées chez les accros du deltaplane et du parapente qui s'élancent dans le vide pour le plus grand plaisir des marcheurs et autres curieux. 

Juin Barret (187)

al2

Juin Barret (167)

Juin Barret (145)

Juin Barret (163)

al1 

a

al6

Automne barret (38)

Pour les amoureux de botanique comme moi, ces montagnes offrent un bel aperçu de la flore alpine. Jourbabes, chardons roses, fleurs de lin, astragales pourpres et coronilles jaune d'or. Autant de noms énigmatiques pour un bouquet final qui vient clore cette escapade entre Alpes et Provence. 

Posté par riri-cuisine à 10:06 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,



Fin »